17/10/2009

au revoir...


decoration

Je ne connaissant pas le sens de la tristesse

Je n’ai jamais ressenti les larmes coulé sur ma peau

Mais quand j’ai vu la douleur sur son visage

C’est là que j’ai compris

Que la douleur rimait avec malheur

À ce moment je ne savais pas quoi faire

J’ai juste prononcé le mot « désolé »

Pourquoi ce mot est sorti alors que je n’avais rien fait

J’étais juste là à esseyé de la consolé

Essayer de lui remonter le morale mais en vain

J’ai posé ma main sur son épaule

Elle a posé sa main tremblante sur la mienne

Elle ma dit d’une voix tremblotante « merci »

Je regarde autour de moi et je ne vois que des visages fermés

Personne ne sourit et on entend même un bébé qui pleure

Une chanson douce triste vient combler cette ambiance si pesante déjà

Pour couronner le tout on sort sous une pluie battante

On arrive à cet endroit que tout le monde un jour côtoiera

On est sensé faire nos adieux mais pourquoi ?

La mort n’est-elle pas le commencement ?

Mais si c’est vraiment le commencement alors pourquoi on souffre tant ?

Pourquoi on n’est pas joyeux d’apprendre que la vie commence ?

Les jours et les mois passent mais je souffre toujours de ce manque

Je croyais te connaitre mais finalement je ne te connaissais pas assez

Je t’en veux pour être parti ainsi. Je t’en veux pour ton égoïsme dont tu as fait preuve

Mais au final je ne serai jamais te détester car tu es et tu resteras une amie précieuse

J’espère que là où tu es mes pensées te parviennent

J’espère que là où tu es tu te sens bien et « tu vis »

Tôt ou tard on se retrouvera qui sait

J’espère que je retrouverai ce visage si angélique qui me donnait envie de sourire

Je souri encore mais j’ai l’impression que ce n’est pas un sourire sincère

J’ai perdu quelque chose, la joie et la bonne humeur dont tu faisais preuve

J’ai perdu quelqu’un, une fille énergique et si joyeuse qui donnait envie de vivre

J’ai perdu une amie, une personne de confiance à qui on pouvait tout dire

Je t’ai perdu toi, une amie, une confidente, une sœur que je n’ai pas eu

Je voudrais juste te dire que tu auras toujours une place dans mon cœur

Je ne te dirais pas « adieu » mais juste « au revoir à la prochaine »

Je sais que ce « à la prochaine » peut être long

Mais il arrivera un jour où la enfin je pourrais te dire « bonjour ».

 

***de moi***

 

 


01:57 Publié dans dark | Commentaires (0) | Tags : tristesse, mort, suicide, moi, texte

Écrire un commentaire